Appuyez sur Entrée pour rechercher

Homeworking @ EASI

08/05/2020
Author Avatar
Guillaume Frankart
Consultant

Confinement et homeworking vont de pair en cette période particulière. Depuis plusieures semaines maintenant, toute l’entreprise a été relocalisée dans les 250 habitations des employés d’EASI. Ceci n’a pas été une mince affaire, mais le bilan actuel est plutôt satisfaisant.

Un week-end pour tout mettre en place

Il a fallu un week-end acharné à l’équipe Infrastructure pour permettre la transition du « travail au bureau » au « travail à la maison ». Permettre à 250 personnes de travailler depuis chez eux, de manière aussi efficace que dans un bureau équipé, entouré de collègues. Voilà la mission qu’a dû remplir l’équipe de Cédric Van Put. Mission menée à bien ! Dès le début de la 1ère semaine de confinement, chacun pouvait reprendre son travail là où il l’avait laissé 3 jours plus tôt.
Les accès habituels sont disponibles depuis notre salon. Les écrans habituellement disposés dans les locaux se retrouvent sur les bureaux de chacun. Les collègues sont visibles de l’autre côté de notre écran. Il ne manque plus que la machine à café…

La continuité du travail

Dans une période comme celle-ci, il est important de pouvoir continuer à assurer le support à nos différents clients. Eux aussi doivent travailler dans un contexte complètement remodelé.
La numérisation, la politique paperless, et les technologies de communication. Voilà les éléments nous permettant de continuer à assurer un suivi qualitatif des activités. Mais aussi, un esprit positif et une volonté d’avancer, de ne pas rester sur place lors de la crise. C’est pourquoi nous continuons à travailler, dans les horaires habituels. Certainement dans une tenue plus… décontractée. Mais de manière tout aussi efficace ! L’assistance habituelle est maintenue autant que possible. Les réunions d’analyse de nouveaux projets se font à distance, afin de ne pas retarder les échéances. On profite même de cette période pour faire avancer des projets trop longtemps laissés de côté. L’objectif reste donc le même : fournir un travail de qualité, afin de maintenir la satisfaction.

Garder le contact aux 4 coins de la Belgique

Les meetings dans les salles de réunion ou chez les clients ont été remplacés par des coups de téléphone et des vidéo conférence. Les échanges ne s’arrêtent pas ! Que ce soit dans le contexte du travail, mais également pour des moments plus informels. Eh oui, rester en contact c’est également partager un « e-apéro » avec les collègues, en fin de semaine. Ce sont également ces moments qui nous permettent de garder la bonne humeur et l’envie de travailler. Même si une vidéo ne remplace pas le contact humain, on ne se sent pas seul face à cette crise. Et au bout de 4 semaines, on peut dire que l’adaptation s’est plutôt bien déroulée ! Les journées sont assez semblables à celles d’avant, les trajets mis à part.


EASI is hiring

Current job openings

Get our top stories in your inbox every month

Follow us

  

Share this article