Appuyez sur Entrée pour rechercher

Un écran, une histoire – il est temps de mettre à jour les paramètres de votre serveur IBM i SMTP

28/01/2021
Author Avatar
Rudi van Helvoirt

Si vous n'avez pas encore abandonné l'utilisation des QDLS, c'est le bon moment pour le faire. Veuillez lire l'article complet pour une approche pratique sur la façon de mettre à jour vos paramètres.

Admettons-le, QDLS est un instrument du passé, à l’époque où l’Integrated File System (IFS) n’avait pas encore vu la lumière du jour. Si vous n’avez pas encore cessé d’utiliser QDLS, c'est le bon moment pour le faire. Je n’entrerai pas dans les détails, mais sachant que QDLS et OfficeVision sont étroitement liés, vous comprendrez qu’il est temps d’avancer. Par avancer, je veux dire qu’en utilisant l’IFS, QDLS a simplement l’air d'un autre répertoire, n’est-ce pas ? Toutes les données QDLS sont stockées dans des bibliothèques appelées QDOC*. Pour plus d’informations, veuillez consulter ce lien.

Attendez, mais quel est le rapport avec les paramètres du serveur SMTP ? La valeur *SDD pour le serveur SMTP sur l’écran ci-dessous signifie « System Distribution Directory ». Dans une saisie, vous pouvez préciser si les documents de la bibliothèque sont détenus par l’utilisateur du profil de groupe. La commande ADDDIRE doit être utilisée pour ajouter un utilisateur, afin de permettre à ce dernier d’envoyer un e-mail. L'unique problème rencontré avec cette commande est la journalisation limitée lorsque l’e-mail n’est pas envoyé. 

Pic 1

Par conséquent, veuillez noter que pour activer la journalisation avec le paramètre *SDD, il faut « Activer les saisies du journal ». Lorsque vous utilisez la commande DSPJRN QZMF, les saisies du journal du serveur SMTP peuvent être affichées. Au fil des ans, j’ai constaté de nombreux problèmes liés aux e-mails, c’est pourquoi j’ai appris à me méfier des saisies comme celle ci-dessous :
 Pic 2

La saisie ci-dessus est la preuve que l’e-mail a été envoyé à l’adresse IP mentionnée.

Vous pouvez utiliser l’alternative IBM i Access Client Solutions => Schémas => QUSRSYS => Journaux => QZMF => Afficher les saisies... pour obtenir quelque chose de semblable à ceci :


Pic3-1

Lorsque je cherche SMTP, je préfère utiliser la valeur « *SMTP », le type de répertoire de l’e-mail, plutôt que *SDD. J'utilise cette valeur en combinaison avec le paramètre KEEPUNTIL :

Keep until (KEEPUNTIL)

Précise la durée nécessaire pour conserver les informations de suivi d’e-mail. La rétrocompatibilité sera valide uniquement lorsque le paramètre DIRTYPE sera réglé sur *SMTP ou *SMTPMSF.

*SAME

Le KEEPUNTIL préalablement paramétré ne change pas ; sinon, *DFT est utilisé.

*DFT

Le serveur SMTP ne conservera aucune information de suivi d’e-mail après que l’e-mail a été mis dans son état final.

1-1240000

Précisez le nombre maximal de secondes pour conserver les information de suivi d’e-mail après que l’e-mail a été mis dans son état final.
Le paramétrer à la valeur maximale vous permettra de garder un peu plus de 14 jours d'informations de journalisation d’e-mails.
Si vous souhaitez visualiser ce qui s’est passé, vous devez exécuter la commande WRKSMTPEMM, qui affichera quelque chose de ce type :

Pic4

L'utilisation de l'option 8 entraînera :

Pic5

Pour des raisons évidentes, j’ai flouté du texte, mais je pense que vous comprenez pourquoi le serveur SMTP a également besoin d'une mise à jour et doit s’éloigner de l’ancien paramètre *SDD. Si le fait de vous passer de la saisie WRKDIRE vous donne la migraine, veuillez considérer la commande STRIMPSMTP. Cette commande vous aidera avec la migration vers *SMTP.

Si vous n’êtes pas encore convaincu, peut-être que le commentaire ci-dessous de l’assistance IBM le fera :

“*SDD est un peu l’ancien mode SMTP. Il a ses propres limites et a été remplacé par le mode *SMTP. L'utilisation du routeur e-mail est en fait obsolète dans RFC 2821 bien qu’il fonctionne toujours en mode *SDD. Cependant, en mode *SMTP, vous pouvez utiliser « Transférer le serveur de messagerie » pour effectuer les mêmes fonctions. «

Le dernier point que je souhaiterais aborder est le fait qu’IBM ait conseillé des PTF pour le serveur SMTP, que vous retrouverez ici.

L'image ci-dessous sert d’exemple lorsque vous sélectionnez un PTF conseillé pour le serveur SMTP :

Pic IBMComme vous pouvez le constater, le PTF SI73026 a été remplacé par SI74858, datant du 21 novembre 2021. Par conséquent, si vous rencontrez des problèmes avec votre SMTP, mettez-le d’abord à jour avec des PTF.

Simplement pour vous situer le contexte , SNDDST et SNDSMTPEMM peuvent être utilisés l’un à côté de l’autre et peuvent tous les deux envoyer des e-mails. Même si SNDDST est un outil du passé, il fonctionne très bien. Si vous voulez mon avis, l’e-mail que vous recevrez par la suite aura l’air obsolète. Il s’agit plutôt d’un aspect et d’une convivialité AS/400. De son côté, la commande SNDSMTPEMM vous permet d’utiliser HTML, qui est plus d’une apparence et d’une ergonomie IBM i. L’ajout d'une pièce jointe est la grande différence ici. SNDDST vous permet d’ajouter un document à partir de QDLS, tandis que SNDSMTPEMM vous permet d’ajouter un fichier à partir de l’IFS.

J’espère sincèrement qu’après avoir lu cet article, vous reconnaissez que la modernisation des applications ne s’arrête pas là. Après tout, le SMTP en lui-même est également une application, et vous savez à présent qu'il y a une place pour la modernisation ici aussi.

New call-to-action

Offres d'emploi actuelles

Abonnez-vous

Suivez-nous

  

Partage cet article