Appuyez sur Entrée pour rechercher

Job focus : dans la peau d’un Project Officer chez EASI

31/08/2020
Author Avatar
Laurent Boveroux
Marketing officer


Une nouvelle fonction a récemment fait son apparition chez nous. Depuis quelques mois, des Project Officers déambulent dans les couloirs de la société. Mais quel est le rôle d'un Project Officer chez EASI ? 

Pour nous aider à y voir plus clair, j’ai demandé à nos 3 pionnières, Maria-Isabella, Saar et Florence de m’en dire un peu plus sur leur métier. 

A quoi ressemble une journée type d’un Project Officer ?

Sans titre (1)-1Florence

"Les tâches varient tellement d'une journée à l'autre que je pense qu'on doit plutôt parler d’une semaine, voire d'un mois type. C'est un des éléments qui me plaît dans ma fonction : aucune semaine ne se ressemble".

"En ce qui concerne le contenu des tâches, les Project Officers sont chargés de faire le suivi du budget et des projets et d'offrir un accompagnement aux clients lorsque c'est nécessaire".

"La fonction n'existe pas depuis longtemps. Au début de mon entrée en fonction, j'avais même un peu de mal à expliquer clairement à mes amis et ma famille en quoi consistait mon travail. J'avais l'impression d'à chaque fois leur donner une explication différente. Aujourd'hui, même si certains points doivent encore être clarifiés, le contenu de notre profession se concrétise petit à petit"

 

Sans titre (2)Saar

"Si je devais résumer notre fonction en une phrase, je dirais que notre rôle est de décharger les consultants des tâches organisationnelles pour qu'ils puissent se concentrer davantage sur les aspects techniques du projet. Au quotidien, notre rôle est aussi d’offrir à l'équipe une vue hélicoptère et de la visibilité sur tout ce qui se passe au sein d'un projet".

 

Sans titreMaria-Isabella

"Le Project Officer est là pour donner une impulsion et du rythme aux projets dans lesquels il est impliqué. Il doit organiser les tâches à réaliser et s'assurer que les échéances et les budgets sont bien respectés. Le Project Officer devra également faire en sorte que les tâches soient bien réparties entre les consultants actifs dans un projet".

"Je suis Project Officer depuis un peu plus longtemps que Florence et Saar, mes tâches ont donc un peu évoluées. Aujourd’hui je suis aussi amené à coacher les nouveaux Project Officer qui viennent renforcer nos équipes".

Qu'appréciez-vous dans la fonction de Project Officer ? 

Sans titre (1)-1Florence

"Pour moi, ce sont l’organisation et la coordination des projets, le contact avec les clients et la collaboration entre les différentes équipes. Mais ce qui me plaît par-dessus tout, c’est qu'on nous donne l'opportunité de nous confronter immédiatemment à des projets de grande envergure. C'est très valorisant professionnellement, et ça nous permet d'emmagasiner rapidement énormément d'expérience".

Sans titre (2)Saar

"Bien entendu, j'apprécie tous les éléments qui tournent autour de la gestion de projets. mais ce qui m'a le plus marqué quand j'ai débuté ma fonction, c'est l'état d'esprit qui règne chez EASI. Chaque collègue se sent tiré vers le haut grâce à l'entraide et l'énergie dégagée au quotidien. J'ai débuté mon rôle de Project Officer juste avant le confinement. J'ai donc dû apprendre mon métier à distance. Pourtant, je ne me suis jamais sentie abandonnée un seul instant. Le soutien et la solidarité de tous mes collègues ont été extraordinaires tout au long de cette période particulière". 

Quels sont les défis auxquels doivent faire face un Project Officer ? 

Sans titre (1)-1Florence

“Je pense que le plus grand défi quand on débute dans la fonction, c’est de devoir gérer des discussions parfois tendues avec des clients difficiles. Par exemple, en ce qui concerne la facturation".

"Le manque de connaissances techniques fait parfois défaut, surtout au début. Nous sommes parfois amenés à discuter avec nos clients sans véritables connaissances poussées du produit. C'est donc parfois difficile de savoir comment nous pouvons leur venir en aide. Heureusement, l’expérience nous aide à mieux comprendre et anticiper les problème et à réagir de façon appropriée".

Sans titre (2)Saar

“Je rejoins ce que dit Florence. Le plus grand défi selon moi, ce sont les connaissances techniques qui nous manquent. Mais c'est à nous de construire petit à petit notre base de connaissance".

"Ce que j'apprécie, c’est qu’on reçoit pas mal de formations pour nous aider à grandir dans notre fonction. J’ai par exemple eu l’occasion de participer à l’Adfinity school et les Project Officers ont aussi eu l'opportunité de suivre des cours spécifiques à la comptabilité. Ces connaissances nous permettront de mieux situer ou se trouvent les problèmes éventuels et de pouvoir trouver une plus rapidement une solution pour nos clients".

Sans titreMaria-Isabella

"Je suis d'accord avec Saar et Florence. Un Project Officer doit être capable de comprendre les besoins d'un client lorsqu'il s'adresse à nous, même si nous ne disposons pas forcément des connaissances techniques suffisantes. C'est la raison pour laquelle EASI nous permet de suivre ce genre de formations". 

Comment voyez-vous la fonction évoluer ?

Sans titreMaria Isabella

Ce que je trouve excitant, c’est que le contenu du boulot est encore en construction. La frontière entre les tâches propres aux Project Officers et celles des consultants n'est pas encore arrêtée. Cela nous laisse encore pas mal de liberté. Je pense qu'un Project Officer aura toujours un focus clair sur la gestion des projets, même s'il peut toujours envisager au fur et à mesure de son évolution de s'orienter davantage vers la gestion d'équipe ou le project management.

Sans titre (1)-1Florence

"La fonction vient d'être créée, donc c'est difficile de dire aujourd'hui comment elle évoluera. Par contre, différents éléments viennent s'ajouter à vos responsabilités avec l'expérience. Par exemple, la gestion d’une équipe et/ou le coaching des nouveaux Project Officers".

Quelles sont les qualités d'un Project Officer ?

Sans titre (2)Saar

"Il faut un certain niveau d’assertivité pour parvenir à gérer des clients parfois difficiles ou exigeants. Il ne faut pas non plus avoir peur de ne pas disposer de toutes les connaissances techniques, surtout au début. Personnellement, c’est un élément qui m’a beaucoup fait hésiter avant de me lancer dans la fonction. Heureusement, les formations qui nous sont proposées et l'aide que nous recevons au quotidien de nos collègues nous permettent de réaliser notre métier sans problème. En plus, j'ai aussi remarqué que dans notre métier, les qualités de communication et d'organisation sont bien plus importantes que les connaissances techniques".

Sans titre (1)-1Florence

"Je suis d'accord avec Saar, une excellente capacité de communication écrite et orale est primordiale dans notre fonction. Par exemple, lorsqu'il faut faire passer une facture difficile à un de nos clients. Bien entendu, un Project Officer doit aussi être organisé, même si c'est une qualité qu'il peut apprendre au fur et à mesure".

Sans titreMaria-Isabella

"Chaque profil a des compétences qui peuvent le faire réussir dans la fonction de Project Officer. La capacité organisationnelle est importante, mais elle ne fait pas tout. Ce qui est important, c'est la diversité des profils au sein d'une équipe.

Si vous adorez le contact client mais qu’il vous reste encore un peu de travail en terme d’organisation, pourquoi ne pas opter pour une carrière en tant que Project Officer chez EASI" ?

EASI is hiring

Offres d'emploi actuelles

Abonnez-vous

Suivez-nous

  

Partage cet article