Appuyez sur Entrée pour rechercher

L'AS/400, c'est comme l’eau de Spa.

04/08/2021
Author Avatar
Rudi van Helvoirt

Lorsque vous êtes assis à une terrasse aux Pays-Bas et que vous entendez quelqu'un commander de la Spa Rouge, il y a de fortes chances que le serveur revienne avec un verre et une bouteille d'une autre marque d’eau pétillante. C'est étrange qu'il ne ramène pas ce que le client a demandé, n'est-ce pas ? La bonne nouvelle c’est qu’il s’agit toujours d'eau minérale pétillante. Pourtant, beaucoup de gens penseront immédiatement à la célèbre bouteille élancée avec le Pierrot jouant à saute-mouton. What’s in the name !

Je pensais à cela quand je devais récemment expliquer ce qu'était « IBM i » et que mon audience a seulement reconnu le nom lorsque le terme « AS/400 » a été mentionné. À titre de comparaison, un PC, commercialisé depuis le début des années 80, est toujours appelé PC, alors que le système d'exploitation spécifique ne joue aucun rôle dans cette dénomination. Cela fait quelques années que nous avons atteint un point où, dans le cas d'IBM i, nous considérions le système d'exploitation comme distinct du matériel sous-jacent : les Power Systems.

La dénomination est toujours une question épineuse, car de nombreuses personnes ont eu du mal avec la dénomination AS/400 et OS/400 depuis leur introduction. En attendant, IBM a signalé qu’ils continueraient à maintenir le nom « IBM i », ce qui est plutôt rassurant. Cependant, il me paraît illusoire de penser qu’on cessera un jour d’utiliser le nom AS/400, pour la simple raison que presque tout le monde sait de quoi on parle quand on évoque le nom AS/400. Même les nouveaux clients ayant intégré l’univers d'IBM i il y a deux ans seulement, utilisent aujourd’hui aussi ce nom. Apparemment, le nom de marque AS/400 est tellement puissant que tous les noms qui lui ont succédé n’ont pas fait long feu. En soi, cela mérite des félicitations.

Remarquable

En tant qu’utilisateur de la première heure, j’ai toujours des expériences remarquables à raconter. J'aimerais en partager quelques-unes avec vous. En 1988, AS/400 est né. À l'époque, un partenaire commercial avait reçu un modèle B30 d'IBM. Ce partenaire commercial partageait son local informatique avec une entreprise de marketing direct, qui possédait un S/38. Pour répondre à la demande, l'entreprise avait acheté une imprimante de plus grande capacité. La presse a fait grand cas du fait que l’entreprise avait réussi à connecter cette nouvelle imprimante au S/38. Mon collègue et moi avons alors décidé d’également essayer de connecter cette imprimante à l’AS/400. Vous ne serez pas surpris d'apprendre que ce n'était pas un problème. Afin de ne pas ridiculiser toute cette agitation médiatique, nous avons convenu à l'époque de ne pas mentionner ce fait.

Un cas de dégât des eaux

C’est au moment où le toit du local informatique était en cours de rénovation que Pluvius a décidé d’envoyer la pluie. Le matin, on a constaté que la bâche du toit s’est effondrée sous le poids de l'eau et que le sol était inondé. On m’a appelé alors que l'eau s’infiltrait encore de tous les côtés. J'ai eu peur quand on m'a dit qu’on avait essayé de passer la serpillière. Personne n’avait pensé aux risques d'électrocution ! À ce moment-là, le niveau d'eau dans le local informatique avait déjà atteint plus d'un centimètre. L'AS/400 de l'époque, un modèle du début des années 2000, possédait une armoire en forme de baignoire au bas. Et c’est ce qui a permis au système de garder les pieds au sec. L’AS/400 était donc à l'épreuve des intempéries.

Alors qu'il a été décidé de procéder à une sauvegarde complète du système et que le système a été mis hors service, un manager est entré au bout d'un moment en disant qu’Internet ne fonctionnait pas. L'AS/400 avait également été configuré en tant que serveur proxy ; ce qui lui avait apparemment échappé, tout comme le cas de dégât des eaux.

Google

Celui qui de nos jours a l'idée de faire une recherche sur Google en tapant « AS/400 », rencontre encore souvent ce nom. L'utilisation du terme « AS400 » dans le langage courant ne semble pas avoir disparu. En 2021, tout le monde sait encore que vous parlez d’un système qui existe depuis des années et qui jouit d'une solide réputation en termes de fiabilité et de sécurité. J'ai moi-même essayé de contribuer en continuant à dire et à écrire « IBM i » partout et toujours. Mais très parfois, il faut reconnaître qu’il n’y a rien à faire et qu’il ne sera jamais possible d’effacer le terme AS/400. Récemment, le logo « i for Business » a été remplacé par « IBM i » en lettres, je pense après 13 ans.

Ce nouveau logo parviendra-t-il à bannir l'utilisation d'AS/400 ? Qui sait…

AutoDBE - Ingénrieur de base de données virtuel alimenté par l'IA

Offres d'emploi actuelles

Nous sommes toujours à la recherche de nouveau collègues

Si vous partagez nos valeurs et que vous êtes à la recherche d'un emploi stimulant au sein du meilleur lieu de travail de Belgique, visitez notre site web.

Postule maintenant

Abonnez-vous

Suivez-nous

  

Partage cet article